Productivité

Comment être plus productif?

 

cdd20_schlafen-pixabay
Source: cdd20-pixabay

En dormant bien, tout simplement.

Je m’intéresse énormément à l’influence du sommeil sur ma réussite professionnelle et universitaire. Au fil des années, j’ai développé de mauvaises habitudes qui ont eu une mauvaise influence sur ma productivité. Je me suis voilée les yeux pendant tout ce temps sur la nécessité de dormir plus de cinq heures par nuit. En effet, je me suis rendu compte que dormir peu a une incidence négative sur mon efficacité et sur ma productivité.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, regardons ensemble l’origine de mes fausses bonnes idées sur la réduction de mes heures de sommeil.

 Les influenceurs du développement personnel

En écoutant certains influenceurs et gourous du développement personnel et en regardant des vidéos sur la question, il est conseillé de travailler dur pour atteindre ses objectifs. La notion de sacrifice est primordiale; « on ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs. » Sacrifier sa vie sociale, familiale, et même, son sommeil contribuerait à atteindre ses objectifs. Un jour,  Éric Thomas, un motivateur américain affirma que notre désir de réussir devrait égaler, sinon, dépasser notre besoin de sommeil. Je l’ai pris au pied de la lettre et je me suis mise en tête de dormir cinq heures par nuit.  Je me couchais tard pour me lever très tôt, tous les jours, même le weekend. C’était très efficace puisque, avant d’aller au travail ou à l’université, j’avais déjà médité, fait du sport et écrit quelques lignes. J’ai ainsi pu finir deux nouvelles et un roman. Parfait. Que demander de plus? J’étais apparemment très efficace.

La Bible

La Bible a également joué un rôle très important dans mon rapport au sommeil. Dans Proverbes 6: 9-11, j’ai lu un passage qui m’a bouleversée, au point où je pris fermement la décision de ne plus dormir comme quelqu’un qui avait tout eu dans sa vie. Je cite le passage:

« Paresseux, jusqu’à quand seras-tu couché? Quand te lèveras-tu de ton sommeil? Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!… Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes ».

Comment pouvais-je encore dormir 8 à 9 heures après avoir lu ceci? Nope, très peu pour moi. Si je dormais plus de cinq heures, je me blâmais, pourquoi étais-je autant paresseuse? Ralala, ce passage a tout changé dans ma vie.

Influence de mon entourage

Dans mon entourage, j’avais déjà renvoyé l’image d’une personne dormant peu. Je me levais à cinq heures tous les jours, peu importait la saison.  J’étais encouragée par le fait que je n’étais pas la seule à me lever aux aurores.

Ma mère se lève tous les jours à 4 heures ou à 4h30, depuis que je la connais, en d’autres termes, depuis ma naissance, voire avant. Mais ce que je ne dis pas, c’est qu’elle se couche également très tôt. Je n’ai jamais considéré cet aspect, vu que j’étais obnubilée par cette capacité extraordinaire qu’elle avait de se lever aussi tôt.

Ma mère n’est pas la seule. Lorita, une amie ne dormait que deux à trois heures par nuit à l’université. J’étais autant émerveillée que fascinée par le fait qu’elle n’était jamais fatiguée pendant la journée.  Au réveil, elle buvait juste une tasse de café pour tenir toute la journée. Elle ne somnolait jamais. Quel était son secret? Je ne sais pas mais, un an plus tard, elle eut un burn-out.

AKH, un aîné que je respecte énormément, se réveille tous les jours à 4 heures du matin. Tous les jours. J’ai essayé et, j’avoue que n’y étant pas arrivée, je suis constamment fascinée par sa discipline. Pourtant, la raison pour laquelle je n’y arrive pas est simple: je dors peu.

Ma mère et AKH n’ont jamais eu de burn-out parce qu’ils se couchent très tôt.

Ma propre expérience avec le fait de dormir peu

J’ai écrit deux nouvelles et publié un roman. Pourtant, le fait de dormir cinq heures par nuit ne me réussit pas. En effet, pendant la journée, je somnole constamment: au boulot, dans le bus, dans le train, partout. Je n’arrive pas à être productive.

Cependant, plusieurs articles recommandent de dormir environ 8 heures par nuit. J’ai choisi d’ignorer ces avis scientifiques parce que la voix d’Éric Thomas et ce fameux passage biblique me dictaient ma conduite. Si je dormais, j’étais paresseuse. Si je dormais, je ne réussirais pas dans la vie.

 

faultier_Openclipart-Vectors
Source image: Openclipart-Vectors, pixabay

 

Je me jugeais d’autant plus sévèrement que plusieurs personnes semblaient y parvenir et tout marchait bien pour eux. J’oubliais le cas de Lorita et de son Burnout, celui de ma mère et de cet aîné. Les deux derniers étaient à l’écoute de leur corps. Moi, par contre, j’essayais de suivre les recommandations de X ou de Y en ignorant les signaux que mon corps m’envoyait (somnolence permanente). Les être humains sont tous différents; chacun a ses forces et ses faiblesses. La course à la réussite est une course d’endurance et notre corps, notre meilleure allié. « Qui veut aller loin ménage sa monture ».  Pour résumer, je voudrais dire que beaucoup d’entre nous parviennent à tenir avec quelques heures de sommeil à leur compteur et d’autres pas. Ne vous blâmez pas si vous appartenez au deuxième groupe.

Finalement, après avoir longtemps somnolé pendant des années, j’ai finalement décidé de prendre tous ces articles scientifiques au sérieux. Je suis la preuve vivante que dormir  suffisamment est une nécessité. Bien dormir permet d’être en forme et plus productif pendant la journée. Que pouvez-vous produire de bon en somnolant?

Chacun à son organisme. Essayez de comprendre comment fonctionne votre corps et ce dont il a besoin. Peut-être avez-vous la faculté de passer des jours sans dormir?

Pour finir, depuis une semaine, je teste cette nouvelle méthode qui consiste à se coucher tôt et à se réveiller tôt. Je profite de la journée pour accomplir mes nombreuses tâches.

Et vous, combien d’heures dormez-vous par nuit?

Publicités

4 réflexions au sujet de “Comment être plus productif?”

  1. j’aime beaucoup cet article et m’y suis partiellement retrouvée. Partiellement car, j’ai également lu le proverbe de la Bible que tu cites, toutefois je ne l’ai pas pris au pied de la lettre. J’ai longtemps lutté contre la procrastination, ai testé plusieurs méthodes dont une qui me convient parfaitement aujourd’hui et qui consiste notamment à me rappeler ce fameux proverbe, les fois où je n’agis pas car : « j’ai la flemme ».
    J’ai toujours fait en sorte d’écouter mon corps et de ne pas tirer sur la corde car effectivement, « qui veut aller loin, ménage sa monture ». Je me suis rendue compte un peu trop tard à mon goût, que la croyance selon laquelle il faut dormir 8h par nuit, ne s’applique pas à tout le monde. Aujourd’hui, je peux dormir entre 6h et 7h30 par nuit et me lever à l’aube pour faire mon Miracle Morning.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s