Le grand questionnement d’une auteure

Contextualisation

Voilà bientôt un moment que je n’ai publié aucun article sur cette plateforme. Pourtant j’y pensais jour et nuit. Je suis parfaitement consciente de l’effet que l’absence d’articles a sur la visibilité de tout bloggueur/ bloggueuse et pourtant, je suis restée silence. Alors pourquoi ce silence ?

J’ai déjà partagé avec vous, sur cette plateforme, divers types d’articles sur le problème de la page blanche et le fait d’utiliser sa plume pour l’engagement (ou pas). Étant une auteure présente sur les réseaux sociaux , je voudrais avoir un impact sur le monde. Ainsi, je me suis remise en question sur la manière dont mon blog répondait à ce besoin ou pas. Je me suis demandé si donner des conseils sur la manière d’écrire un roman était vraiment la voie que je voulais suivre sur le long terme. Je dois aussi avouer avoir questionné ma légitimité à le faire. J’en suis honnêtement venu à la conclusion que si ma légitimité n’était pas en jeu, je voudrais surtout aider les nouveaux écrivains qui se posent des questions sur le choix du thème et la gestion du temps.

Le blog a un an

Mon blog existe depuis un an déjà et c’est le moment idéal pour se remettre en question, pour évaluer mes accomplissements et la direction dans laquelle je vais. Pendant la première année, j’ai eu à publier des articles qui s’inspiraient de mon expérience personnelle et de ce qui transparaissait dans les conversations entre les auteur.e.s sur les réseaux sociaux. J’ai énormément appris aussi (sur la gestion du temps, sur les méthodes d’édition de son roman, sur ma personnalité d’auteure et sur l’importance de la patience pendant la rédaction d’un roman). J’ai découvert le livre Save the cat !Writes a novel de Jessica Brody que j’ai utilisé à ma façon pour terminer mon manuscrit.

L’envie de donner un sens à ma plume de manière honnête

Cette partie a déjà été effleurée au début de cet article. Cependant, il y a encore quelque chose à ajouter à ce sujet. En effet, au fil de mes études et de mes lectures, je me suis intéressée aux questions relatives au développement de l’Afrique, à l’émancipation de la femme, de la relation économique entre l’Afrique et l’Europe, la préservation des langues. J’ai animé des ateliers d’écriture avec des étudiants pour leur faire découvrir la littérature d’auteur.e.s africain.e.s. Je parle de sport, de mon pays sur ma pageInstagram, Twitter et Facebook. Ce profil qui est le mien est quelque chose que je voudrais faire ressortir sur mes différentes plateformes car il représente mon identité littéraire. Je ne suis pas toujours d’accord avec les personnes qui affirment qu’il faille juste aborder un sujet sur ses plateformes. L’être humain est divers et ondoyant et après cette année passée à donner des conseils littéraires, j’avoue avoir l’impression de ne pas correctement utiliser ma voix et de me bâillonner. J’ai envie de parler des femmes, de la discrimination. Je voudrais proposer des solutions concrètes. Maintenant, devrais-je seulement aller dans le sens de l’écriture ? Ou devrais-je changer le nom du blog au risque d’embrouiller mes abonné.e.s  ? Ou, encore, devrais-je créer une autre plateforme ? Telles sont les questions qui bouillonnent actuellement dans ma tête.

Des études terminées

Je viens de terminer mes études et il se pose la question de la carrière professionnelle. Mon rêve est de vivre de l’écriture, ce qui est tout à fait possible mais comme tout business, il faut compter sur le fait que les débuts sont difficiles. Mon premier roman a été publié en 2013 et ça fait donc 6 ans que je suis dans le milieu littéraire mais avec les études, j’ai parfois dû privilégier mes cours. Maintenant que j’ai terminé (pour le moment), je dispose de suffisamment de temps pour m’adonner à ma passion. Mon blog fait donc partie de cette passion et je voudrais l’utiliser pour aborder des sujets importants pour moi. Il a donc fallu que je me taise pendant plusieurs mois pour écouter mon cœur et la petite voix qui me murmure vers quelle direction orienter ma plume.

Si ce choix doit se faire, je suis également consciente que traiter des questions politiques est délicat. Les sujets divisent et déchainent les passions. Je devais également réfléchir à cette question de ma faculté et ma volonté à encaisser les critiques acerbes des gens autour de moi parce que je suis parfaitement consciente qu’il y en aura.

Un manuscrit terminé

Il y a quelques années de cela, j’ai commencé à écrire un roman sur la maltraitance des filles dont le brouillon s’est terminé en mai ou en juin. Il est en correction. Le sujet a été enrichi. Je parle de l’éducation des filles, du pardon, de la relation de pouvoir des parents et la question du mariage.

De plus, pour mon mémoire de fin de maîtrise, j’ai aussi traité la question de l’émergence de la voix féminine dans les romans Une si longue lettre, C’est le soleil qui m’a brûlée et Riwan ou le chemin de sable. Aborder cette question m’a aidée à ouvrir les yeux sur la condition féminine en Afrique. J’ai appris sur la prise de parole tardive des femmes dans le domaine littéraire. J’ai aussi appris un peu plus sur le patriarcat et ses vices. J’ai aussi appris que certaines femmes sont conscientes de cette réalité et ne s’en offusquent pas. C’est aussi ça la liberté. Nous ne pouvons pas sauver tout le monde quand on parle de la cause féminine.

L’engagement de ce roman ajouté à celui de mon mémoire de fin d’étude a forcément influencé la direction que je voulais donner à mon blog.

La remise en question

Toutes ces avancées expriment clairement que je me trouve à la croisée des chemins en tant qu’auteure. Je me demande comment utiliser ma voix pour lui donner un vrai sens. Je voudrais que les articles écrits sur cette plateforme reflètent exactement le sens dans lequel je voudrais aller.

Rome ne s’étant pas construite en un jour, tout ce que je peux pour dire pour le moment, c’est que la direction de ce blog ne sera pas totalement littéraire. Il y aura aussi un peu plus de sujets politiques (féminisme, discrimination raciale). Ce blog sera aussi le portail sur lequel vous trouverez les services que je propose.

Auteur : Muriel Mben

Je m'appelle Muriel Mben. Je suis auteure de La dernière pluie (2013), The unruly passenger (2015) et du roman Un bond dans l'inconnu (2016). J'ai commencé ce blog parce qu'écrire fait partie de mon ADN et mon rêve est de devenir une auteure à succès. Ce blog me permet donc de devenir meilleure. Je partage avec vous les astuces que j'apprends. Ce blog me permettra aussi de me définir comme experte dans un futur très proche. Je suis disponible à l'adresse mail suivante: lafabriqdesmots@gmail.com

Un commentaire sur « Le grand questionnement d’une auteure »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s